The Roof - maison de l'escalade

Quand Marine Papa, Simon Caussé et Cédric Provost se sont lancés, ils avaient deux certitudes : la première était le projet d’ouverture de la première salle d’escalade de blocs indoor au Pays basque; et la seconde qui était le lieu de l’implantation, Bayonne. « Quand on nous demande d’expliquer ce que l’on trouve à The Roof, nous faisons le comparatif avec un trinquet. On peut y venir pour pratiquer l’escalade bien sûr à partir de 2 ans, mais on peut tout aussi bien venir se restaurer, boire un verre ou simplement être spectateur… nous l’avons voulu comme un véritable lieu de vie et d’échange autour de la pratique de l’escalade. »

Simon Caussé ajoute « Quand il s’est agi de trouver des financements et de rassembler les 500 000 € nécessaires, nous étions beaucoup moins à l’aise que sur un mur d’escalade. Après plusieurs rendez-vous à la CCI de Bayonne, nous avons été aiguillés vers Herrikoa. Dès le début, nous avons bénéficié d’une écoute particulièrement attentive et motivante de la part de Marie-Claire Sallaberry. Nous sommes tombés d’accord sur un type de financement et nous nous sommes rapidement lancés. Nous appartenons à un réseau d’entreprises solidaires, aussi le discours de Herrikoa a fait résonner chez nous un ensemble de valeurs que nous partageons. »

Sous la bannière « The Roof », les trois entrepreneurs démarrent leur activité en janvier 2016.

Avant même de souffler leur première bougie, les trois compères associés ont déjà embauché leur premier salarié. « Nous sommes en avance sur notre plan de marche » déclare Simon « et nous avons déjà commencé à nous diversifier auprès des entreprises et des collectivités pour organiser des arbres de Noël, des animations de team-building. Et les projets sont nombreux même si nous tenons à continuer à valoriser les actions citoyennes et solidaires comme des partenariats avec les centres médicaux socio-éducatifs locaux pour l’accès à la pratique de l’escalade pour tous les publics, mais aussi la valorisation des productions locales pour l’espace restauration. »

Et si c’était à refaire « Nous contacterions de nouveau Herrikoa. Sans aucune hésitation. »